SYNDROME DU NEZ VIDE

Les Douleurs


Quand respirer fait mal !

Les douleurs liées au syndrome du nez vide sont des douleurs neurogènes. Elles sont liées à la perte de sensation naturelle respiratoire.
Ce ressenti est constant puisque nous respirons 24 heures sur 24.

Il est important de préciser que tout le monde ne vit pas les symptômes de la même façon. La douleur ressentie est propre à chacun.

L'intensité des symptômes peut varier dans le temps ou selon l'environnement.
Le froid de l'hiver est généralement vécu comme une véritable brûlure des voies aériennes, les changements de température (passage du froid au chaud) déséquilibrent la respiration puisque les cornets amincis ou supprimés ne jouent plus leur rôle de conditionnement de l’air.

L’été, la sècheresse des muqueuses est particulièrement difficile à supporter.

En milieu urbain, la pollution est moins bien filtrée et la climatisation se montre particulièrement agressive.

La qualité de vie des personnes souffrant du syndrome du nez vide s'en trouve très fortement dégradée et les séquelles subies peuvent être extrêmement douloureuses et même invalidantes.

Les Douleurs pendant le sommeil


Ce sont les pires !

Le sommeil est sensé être réparateur. Dans le cadre du SNV, il ne l'est pas car il est peu profond et accompagné de multiples réveils.

Les maux de tête qui sont accentués la nuit et au réveil, les mucosités importantes dans le nez et l'arrière gorge empêchent de trouver un sommeil profond. La sècheresse du nez ainsi que les brûlures ressenties dans le nez et la gorge ne permettent pas de respirer normalement.

Ce n'est pas une simple perte de sommeil, c'est une incapacité à pouvoir se reposer pour assumer une journée de travail, un quotidien normal.

Association SNVF